Quelles sont les meilleures filières de formation pour les infographistes ?

0

Avant de lister les formations diplômantes pour le métier d’infographiste, précisons que la dénomination est plutôt vague car elle combine la création graphique et le développement informatique. De nos jours, un graphiste doit souvent maitriser la création 2D et 3D. Un infographiste peut cumuler les compétences, mais on peut distinguer :

  • La DAO pour l’édition à travers la retouche photo, le dessin vectoriel, les schémas, les logos…
  • La Création Assistée par Ordinateur pour l’industrie et les architectes principalement
  • La 3D et l’animation 3D pour l’industrie du cinéma, du jeu vidéo, la recherche, le design…
  • La création graphique 2D : design web, storyboard, matte painting, character design… encore pour l’univers du cinéma, du jeu vidéo, de la publicité et de l’internet notamment.
  • Les effets spéciaux et le traitement de l’image/vidéo.

Vue la diversité des compétences, le métier d’infographiste tend à une spécialisation des tâches de plus en plus partitionnée.

Un bon infographiste doit savoir bien dessiner tout en maitrisant parfaitement l’outil informatique et ses logiciels. Il doit être en mesure de créer des logos de qualité. Il doit savoir s’intégrer au sein d’une équipe et avoir un bon relationnel. Différentes filières d’étude permettent aujourd’hui de se former à ces métiers passionnants. En voici certaines des plus réputées.
Déjà, il est préférable d’avoir fait une terminale STD2A : sciences et technologies du design et des arts appliqués. Sans ce sésame, nombre d’écoles supérieures comme l’ESAIG ou l’ENSAD, et plusieurs BTS, vous demanderont une classe prépa avant de vous laisser intégrer leurs rangs.
Si vous n’avez pas choisi un bac STD2A, il faudra effectuer un an de mise à niveau en arts appliqués (MANAA) ou une prépa Arts Appliqués (AA).

Avec ce bac STD2A ou une prépa en poche, vous pouvez opter pour un BTS Design Graphique. Le programme de ce Bac+2 comprend les matières :

  • Culture graphique
  • Arts visuels et appliqués
  • Expression plastique
  • Studio de création
  • Projet de communication
  • Théorie et analyse de la communication
  • Management
  • Économie – Gestion
  • Expression écrite et orale
  • Langue vivante 1
    ainsi que 2 options :
  • Communication et médias imprimés
  • Communication et médias numériques

Plutôt qu’un BTS, vous pouvez opter pour un BAC+3 Bachelor Design Graphique qui permet plus de se diriger vers les métiers de l’édition, de la publicité et du packaging. Les matières abordées peuvent être :

  • Conception graphique
  • Création visuelle
  • Production pour l’impression
  • Stratégie graphique
  • PAO
  • Multimédia
  • Droits de l’image
  • Cahier des charges et brief client
  • Gestion de projets
  • Management
  • Stratégie de communication

Avec un Bac+3, vous pourrez intégrer un Master de graphisme, diplôme de deuxième niveau Bac+5 sur deux années d’études. L’instruction y est pointue et englobe la communication, les médias l’art et le design.

Avec un Bac+4 ou 5, vous pourrez pousser la formation au Master Spécialisé Graphisme, soit un diplôme de niveau trois avec le développement de compétences très précises et professionnelles.

Parmi les écoles les plus réputées pour les métiers de l’infographie, on peut citer :

  • Gobelins – École de l’image (Paris), élue la meilleure école d’animation au monde
  • ESAIG – École supérieure Estienne des arts et industries graphiques (Paris)
  • ENSAD – École nationale supérieure des arts décoratifs (Paris)
  • HEAR – Haute école des arts du Rhin (Strasbourg)
  • ECV – École de communication visuelle (Paris)

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Share.

Comments are closed.